Main Page Sitemap

Rencontres à utrera


rencontres à utrera

Exerçant la profession de boucher, comme beaucoup d autres membres de la famille, il ne s est consacré à la guitare que tardivement, à l âge de vingt ans.
Il y a un esprit, un humour différent à Utrera, une façon de voir la vie différente.Même s il continue à lui emprunter bon nombre de tournures harmoniques, agrémentées de quelques accords plus "contemporains" toujours distillés avec parcimonie et pertinence, son jeu est plus sobre, et dessine des lignes mélodiques plus lisibles (dans la lignée du "toque de Morón.Ses multiples activités professionnelles et militantes ne lui laissant que peu de temps pour travailler la technique instrumentale, son jeu est très sobre, mais parfaitement adapté aux exigences et aux nuances du cante : il est en effet instituteur, co-fondateur du festival "La Caracola" de Lebrija.Pedro Bacan lui apprend beaucoup, de la meilleure façon qui soit, la tradition orale.Pedro BACÁN, disparu prématurément, Pedro Peña Peña "Pedro Bacán" ( ) est le fils du cantaor Bastián Bacán (lui même petit-fils d El Pinini et le cousin de Pedro Peña.Utrera et Lebrija ne peuvent rivaliser avec Morón, Jerez, ou le Sacromonte (Grenade ni par la durée historique de leur tradition "tocaora ni par le nombre des guitaristes renommés qui l ont illustrée.Utrera c'est un village et une ville.
Pedro Bacán y parvient magistralement à concilier la spontanéité du flamenco "domestique" traditionnel avec les contraintes des grandes scènes de spectacle, et révèle en même temps des artistes qui ne s étaient pratiquement jamais produits en public, comme sa soeur Inés Bacán, ou Pepa.




Il en résulte un flux musical continu, qui estompe fréquemment les temps forts intermédiaires du compás (et qui convient parfaitement à l esthétique du cante local, dessinant d amples lignes mélodiques, par une technique vocale très attentive à la gestion du souffle et au legato.Ces spectacles auront une suite discographique avec la précieuse série des "Noches gitanas en Lebrija quatre CDs enregistrés en direct au cours d une reconstitution d une "fiesta" traditionnelle de quatre jours consécutifs (cf : discographie).En 1994, Pedro Peña a présenté à la huitième Biennale de Séville un ambitieux spectacle dont il était l auteur et le directeur : "Cien años de cante un vaste panorama des différentes tendances du cante de Basse Andalousie et de leurs grands créateurs et interprètes.Les enfants d'Antonio Moya et Mari Peña, justement, sont bien partis pour suivre leurs traces.Conversations in Time Janneke van Leeuwen and Andreas Roepstorff.Transcriptions : Trois falsetas "por Soleá respectivement avec Pedro Bacán (n 1 - Pedro Bacán s accompagne lui-même) et Chano Lobato (n 2 et 3)."A Utrera des pages pour les rencontres sans s'inscrire c'est une autre mentalité, les gens sont fabuleux, je ne peux dire que du bien.Antonio Moya vit à Utrera depuis plusieurs années maintenant.Il est impossible de dissocier Utrera et Lebrija, les femmes qui veulent mettre les cornes de son mari tant les liens familiaux entre les artistes gitans des deux localités sont étroits.Transcriptions : Trois falsetas "por Soleá respectivement avec Pepa de Benito (n 1 et 2) et Tomás de Perrate (n3).Il n en reste pas moins qu il existe dans ces deux bourgades, situées à mi-chemin de Séville et de Jerez, une véritable école locale, d origine récente, fondée essentiellement par Pedro Bacán.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap